Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 23:12
bon alors après ma petite introduction sur arles et ses rencontres photographiques,
 je voulais vous parler d'une photographe que j'ai découvert là-bas:
 
sarah moon




bon je sais que ce n'est pas vraiment une découverte relative au rencontres, puisqu'elle n'était pas exposée, et que si j'avais voulu faire dans l'actualité, j'aurais parlé de nan goldin, mais allons là où vous ne m'attendez pas.


sarah moon est une photographe française née en 1941 d'une famille juive contrainte à quitter la France occupée. elle rejoint l'angleterre, où elle étudie le dessin. sarah moon exerce alors la profession de mannequin de 1960 à 1966, et se tourne vers la photographie à partir de 1970. elle devient célèbre pour sa campagne de publicité pour cacharel.


dans son travail pour la mode, elle a su montrer les femmes sous un angle particulier  du fait de sa relation avec les modèles dont elle a partagé l’univers pendant sa jeunesse. les regards et les attitudes qu’elle a su capturer laissent apparaître dans ses clichés une certaine complicité qui l’a distinguée des hommes dans la photographie de mode.




après 15 ans de travail dans la mode, répondant aux commandes de nombreuses marques  telles que vogue, chanel, ou dior, la carrière de sarah moon prend un tournant lorsque l’artiste décide de se consacrer davantage à une photographie plus personnelle encore, plus introspective et cette fois, purement artistique.
elle « sort » alors des studios de ses mises en scènes pour la mode, et fait de Paris son terrain de jeux, par goût dit-elle, et par « commodité », même si la ville n’est jamais réellement le sujet de ses photographies  mais bien plus un décor méconnaissable. ce sera d’ailleurs à cette époque qu’elle adoptera le pola noir et blanc avec négatif comme support de son expression.






Des constantes qui se retrouvent dans ses photographies :

le rapport à une nature inaccessible et confinée. la nature est conjuguée au passé :
pyramides, rhinocéros, mythes.

au moins de la nostalgie, parfois de la tristesse pas de vrai blanc dans ses images,
tout est flou, comme si sarah moon parvennait à arrêter le mouvement en plein vol.





l’allusion au cauchemar d’enfant



des personnages sans tête, sans bras, sans mains ou avec des bras en bois,
ou amputés, une assimilation des êtres à des poupées...




belle découverte!

merci arles.


merci wiki pour toutes ces infos intéressantes sur sarah moon!

Partager cet article

Repost 0
Published by laure - dans blabla d'art
commenter cet article

commentaires

laure 05/09/2009 12:59

@ toute petite: oui je te les conseille, c'est vraiment sympa!
@ laps: :p
@ râleuse masquée: désolée d'avoir autant tardé... mais c'est la faute à ma vie trépidante!

raleuse 31/08/2009 22:59

et alors, on attends le 3e volet madame !

laps 25/08/2009 22:12

pas trop fan de sarah moon, je crois

Toute Petite 25/08/2009 09:43

J'aime bcp cette artiste. Dis donc ça devait être vraiment bien ces rencontres! tu me donnes bien envie d'y aller l'an prochain...